Ton rêve de France (épisode 4) – Aux Champs-Élysées

Ton rêve de France (épisode 4) – Aux Champs-Élysées

Bon. Quelle heure il est ?

Champs Elysées - heure
https://www.bonjourdefrance.com/exercices/contenu/dire-lheure-en-francais.html

Avec tout ça, il est déjà 14h30 et les serveurs commencent à te regarder de travers. Tu continues tes réflexions. Où aller ?

Notre Dame ? Le musée d’Orsay ? Les Invalides ? Ailleurs ?

Le temps d’y aller, il sera déjà tard. Peut-être faire autre chose et réserver la visite pour demain à la première heure ?

Tu vas continuer à réfléchir et tu prendras ta décision plus tard.

(continuez à voter ! – Ça prend 2 clicks !)

C’est alors que l’évidence te frappe en plein visage. En regardant la carte posée devant toi, une perspective se dessine devant tes yeux ébahis alors que résonnent dans ta tête les cors de Hans Zimmer.

Pourquoi ne pas profiter du beau temps pour continuer ton immersion émotionnelle en marchant de l’Arc de Triomphe au Louvre ? Champs-Élysées, place de la Concorde, Jardin des Tuileries, il y a pire comme premier contact avec la ville de tes rêves.

C’est parti !

Tu es maintenant face au majestueux Arc de Triomphe trônant au centre de la place de l’Étoile.

Champs-Élysées - Etoile
Photo par Valérie 92700

Tu comprends pourquoi elle porte ce nom ?

Quelle beauté ! Quelle prestance ! Quel bazar de voitures !

Pas étonnant que ce soit le seul rond-point sans règles de circulation en France !

En route ! Tu tournes maintenant le dos à l’arche. Devant toi s’étendent les Champs-Élysées. Vas-y !

 

Ouvre cette map dans une autre fenêtre pour suivre le parcours tout au long de l’article.

 

Tu avances doucement. Tu vois autour de toi tous ces Parisiens affairés, courant, bousculant les gens qui, comme toi, essaient de profiter de l’instant présent. Deux mondes face à face.

Tu laisses Cartier à ta gauche et le Publicis Drugstore à ta droite. Le doux soleil de mars réchauffe délicatement ta peau et ton cœur. Tu te sens heureux, accompli, serein.

En continuant ta procession, tu découvres 2 autres monuments touristiques de part et d’autre de l’avenue : le Lido et Louis Vuitton. Celui qui habille les femmes et celui qui les dénude. Un beau paradoxe. N’étant porté ni sur l’un ni sur l’autre, tu poursuis ton chemin.

Traversant l’avenue Georges V, quelques mètres plus loin tu tombes sur l’imposante terrasse de La Durée. Tu te souviens alors du conseil de ton prof :

ENTRE !!!!!!!!!!!!!!!! LES MACARONS A LA FLEUR D’ORANGER SONT EXTRAORDINAIRES !!!!!!!!!!!

Il a toujours été très mesuré à ce propos le prof.

Photo par carolineyi

Pour niveau débutant

Pour niveau intermédiaire et avancé

 

Chaque bouchée est un plaisir plus intense. Aériens, délicats, magiques.

Merci prof

Tu redescends du 7ème ciel et reprends ta marche sur l’interminable avenue. Magasins, voitures, gens, magasins, voitures, gens, tout n’est qu’un éternel recommencement. Des découvertes répétitives. Tu commences à ressentir la fatigue de l’avion dans tes jambes. Mais le plaisir (et le sucre) te font tenir bon.

Tu commences à sentir le parfum du luxe en arrivant à la grille dorée d’Abercrombie et Fitch, à l’angle de la célèbre avenue Montaigne. Gucci, Céline, Prada, Dior, Fendi, Chanel et tant d’autres ! Ici fait rage la guerre du luxe entre France et Italie. Tu n’oses même pas pénétrer sur le champ de bataille.

Plus tard…

 

Tu continues sur les Champs Élysées qui, à cet endroit, laissent le vert des parcs prendre le pas sur le commerce. Il faut bien ça pour Monsieur le Président qui habite ici, au Palais de l’Élysée.

Tu pensais être arrivé mais l’Obélisque de la Concorde est encore tout petit à l’horizon. En arrivant au Grand Palais, tu t’assoies quelques minutes sur un banc pour respirer un peu. La fatigue monte doucement dans tes jambes et commence à gagner le reste de ton corps. Continuer ? Rentrer à l’hôtel ? Ta tête te supplie le premier mais ton corps te hurle le second.

Allez ! Encore un effort jusqu’à la Concorde et je me reposerai…la question.

A chaque pas, l’Obélisque gagne quelques centimètres. Tu espères seulement que ce ne soit pas une illusion d’optique.

Enfin la rangée d’arbres prend fin et tu arrives sur l’immense place de la Concorde.

Photo par Napafloma-Photographe

Le soleil continue à descendre et la place revêt une teinte grisâtre. A côté du gigantesque obélisque, tu te sens menacé. La démesure des monuments de Paris t’intimide, t’effraie presque.

Est-ce le ciel qui s’obscurcit ou est-ce la fatigue qui a finalement atteint tes yeux ?

Photo par Carlos ZGZ

Derrière la grille du jardin des Tuileries, le soleil brûle. L’incendie rougeoyant dévore ton regard et ta dernière énergie. Tu sens ta force te quitter. Inutile de lutter, la retraite devient une évidence.

A ta gauche, une bouche de métro te sourit et semble t’appeler. La tentation est trop forte. Il est temps d’y céder.

En rentrant à l’hôtel, tu continues à réfléchir à ta destination de demain.

Sur quoi va se porter ton choix ?

Vote pour influencer la suite de l’histoire !

https://strawpoll.com/5s1gbhsk

 

La nuit porte conseil, dit-on. Alors bonne nuit !

 

Merci beaucoup d’avoir lu cet épisode 4 de « Ton rêve de France ».

J’espère que tu l’as aimé. N’oublie pas de voter pour influencer la suite de l’histoire et de me dire en commentaires si tu as des besoins précis d’activités. J’essaierai de les inclure dans mon histoire.

 

A dimanche prochain.

Et continue de rêver !

Yohan

Partager l'article
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *