Ton rêve de France (épisode 1) – Le départ

Ton rêve de France (épisode 1) – Le départ

Le jour est enfin arrivé.

Après 1 an passé à apprendre le français, tu es assis dans la salle d’embarquement. Ta destination ? Paris bien sûr ! Depuis le temps que tu en rêves ! Celui-ci est au bout du couloir que tu empruntes lentement, solennellement, presque religieusement.

Le temps semble s’être arrêté ; ton cœur s’accélère. Tu as du mal à prendre conscience de ce qui se passe autour de toi. Tu chancelles mais continues à avancer. Tu n’es plus qu’émotions : joie, peur, excitation, appréhension. Tout se mélange dans ton esprit alors que tu poses le premier pied dans l’avion.

« Bonjour ! », s’exclament à l’unisson 2 hôtesses au sourire étincelant.

« Bonjour, j’ai la place 23A », bafouilles-tu maladroitement.

« Bien sûr, Monsieur, c’est par ici », t’indique l’une d’elles d’un geste mécanique.

Rougissant quelque peu, tu continues ton chemin dans l’allée et repères ta place près du hublot. Ta voisine de voyage est déjà assise. Brune, les cheveux longs, les traits du visage fins, elle est absorbée par son téléphone et ne t’a même pas remarqué.

« Pardon », glisses-tu en murmurant presque. Pas de réponse.

« Pardon, j’aimerais passer s’il vous plaît. »

« Excusez-moi, j’étais distraite. Je vous en prie. », t’adresse-t-elle d’une voix délicate en se levant pour te céder le passage.

« Merci »

La jeune femme est française. Tu as reconnu son accent. Un sourire se dessine sur ton visage. Tu seras près d’elle plusieurs heures. Le voyage commence bien.

 

Félicitations ! Tu as tout compris !

Tout ce temps passé à apprendre le français paie enfin. Tu regardes satisfait par le hublot tandis que l’avion décolle.

 

Il est temps de faire quelques révisions de français. Tu sors de ton sac un petit guide de conversation et commences à lire machinalement.

 

(Si tu as fait des erreurs, tu peux consulter mon article “Respect de l’étiquette (épisode 1) : tu ou vous ?” dans la boîte à outils)

 

Justement. C’est l’heure de pratiquer. Le couinement des roues du chariot s’amplifie à mesure qu’il s’approche de ton rang et de tes doutes.

  • Que désirez-vous boire, Monsieur ?
  • Qu… Qu’est-ce que vous avez ?
  • Café, thé, eau, jus de fruits, sodas, vin, whisky…
  • Quels sodas ?
  • Coca-cola, Sprite, Fanta…
  • Un coca, s’il vous plaît.
  • Voilà Monsieur.
  • Merci.

Tu prononces ce mot, ponctuant cette conversation si profonde, avec tant de fierté que ta voisine laisse poindre un léger sourire. Vos regards se croisent le temps d’un battement de paupières qui te semble infini. Son regard est si perçant qu’il glace en toi toute capacité à engager la conversation.

Opportunité 1 : manqué. Il faudra patienter.

 

Tout en dégustant ton coca millésime cuvée 2018, tu allumes l’écran devant toi. Une sélection de films, quelques séries, des jeux vidéo, de la musique, de quoi te faire oublier l’instant gênant.

Tu choisis un court-métrage de Cyprien pour commencer en douceur.

 

Devant ton écran, le seul disponible car ton portable est éteint (sécurité aérienne oblige), tu réfléchis alors à ce que tu ferais maintenant si toi aussi tu étais allergique à la technologie : dormir, lire un livre, parler à ta voisine française. Cette idée te terrifie. Dieu merci tu n’es pas allergique.

Un peu de musique calmera tes pensées autodestructrices.

Malgré le sucre qui agite ton esprit, le sommeil te prend et tu sombres peu à peu dans l’inconscient.

Dors bien. Le réveil n’en sera que plus doux.

 

Merci d’avoir lu et été le héros ce premier épisode de « Ton rêve de France ». J’espère que tu as aimé.

N’hésite pas à donner tes impressions et tes suggestions dans les commentaires.

A bientôt pour l’épisode 2 sur prof-chopin.com

Yohan

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *