Les verbes super-méga-giga-importants

Les verbes super-méga-giga-importants


Salut à toi, cher étudiant !

Les verbes super-méga-giga-importants, qu’est-ce que c’est ?

Oui, bon, je sais que ce n’est pas une appellation validée par l’académie française…mais elle transmet suffisamment bien l’idée que je veux transmettre à mes étudiants.

Il existe, à mon avis, 7 verbes qui doivent absolument être connus par cœur par tous les apprenants de français, non seulement parce qu’on les utilise, en soi, tous les jours, mais aussi parce qu’on les utilise pour former d’autres structures et dans les expressions les plus courantes.

Nous avions évoqué le sujet dans l’article Conjuguer les verbes au présent mais, à l’époque, je n’y avais mis que 5 verbes. L’expérience et la pratique m’a fait y inclure 2 autres verbes (et puis 7 est un nombre mystique, donc j’aime bien).

Voici donc :


Les verbes super-méga-giga-importants

Verbes hyper-méga-giga-importants


Remarque : il est évidemment impossible (et inutile) de faire une liste exhaustive de tous les usages de ces verbes. Je n’ai donc retenu que les principaux selon mon opinion et l’usage. Libre à vous de me signaler dans les commentaires d’autres utilisations qui vous sembleraient importantes.

ÊTRE

LE verbe LE plus important de la langue française. Est-il vraiment nécessaire (ou même possible) de lister tout ce qu’il peut faire ?

  • Décrire : Il est grand. Je suis généreux…
  • Situer : Je suis en France. Il est à la banque.
  • Dans la majorité des expressions impersonnelles (où “il” ne représente rien ni personne) : Il est important de/que, il est essentiel (de/que), c’est super de/que…
  • Pour former d’autres structures :
    • C’est un des 2 auxiliaires qui servent à former tous les temps composés, on l’utilise pour les “verbes de la petite maison” et les verbes pronominaux (voir article Conjuguer les verbes au passé composé) : je suis sorti, elle est arrivée, nous nous sommes levés
    • La forme passive (être + participe passé du verbe d’action) : la souris est mangée par le chat, il est aimé de tous.
    • Le présent continu (être en train de + verbe d’action) : pour indiquer une action en cours de réalisation : Je suis en train de lire un article génial.
  • Dans des expressions figées :
  • Dans des proverbes :
    • être le dindon de la farce
    • être sorti de la cuisse de Jupiter
    • être à la fois au four et au moulin

AVOIR

  • Posséder / obtenir : J’ai un beau chapeau. Ma maison a cinq étages. J’ai eu beaucoup de cadeaux pour Noël.
  • Pour une qualité, une caractéristique physique ou matérielle : J’ai 20 ans. J’ai chaud. J’ai mal à la tête. Il a les cheveux blonds.
  • Pour une caractéristique morale ou abstraite : avoir confiance, avoir honte, avoir envie…
  • Pour une relation : avoir un frère, avoir des amis
  • Tromper (familier) : Je t’ai eu !
  • Pour former d’autres structures :
    • C’est l’autre auxiliaire qui sert à former tous les temps composés, on l’utilise quand on n’utilise pas être (voir article Conjuguer les verbes au passé composé) : j’ai mangé, il a déjeuné, nous avons vu
  • Dans certaines expressions figées :
  • Dans des proverbes :
    • Il n’y a pas de fumée sans feu.
    • Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras.

ALLER

  1. Se déplacer : Je vais à la banque. Il est allé en France.
  2. Parler de la santé : Comment vas-tu ? Ça va.
  3. Pour indiquer une destination (concrète ou figurée) : Cette rue va au centre-ville. Je suis allé trop loin.
  4. Pour encourager : Allez la France ! Allons-y !
  5. Pour former d’autres structures : on l’utilise pour former ce qu’on appelle le futur proche (aller + verbe d’action à l’infinitif) : je vais dormir à l’hôtel. L’année prochaine, je vais partir en France.
    • Remarque : Cette structure n’a gardé de proche que son nom. Plus facile à former, il a, pour ainsi dire, remplacé le futur simple dans le langage courant.
  6. Dans des expressions figées :
    • Aller et venir
    • Aller au but
    • Aller au diable
    • Aller se faire (+ insérer une vulgarité)
    • Aller plus vite que la musique
  7. Dans des proverbes :
    • Cela va sans dire /de soi
    • Ne pas y aller par quatre chemins
    • Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise

FAIRE

  1. Créer, fabriquer, élaborer : L’oiseau fait son nid. Il a fait le dîner. Un écolier qui fait ses devoirs, ses exercices.
  2. Exécuter, accomplir, réaliser, que ce soit d’ordre physique ou d’ordre moral : faire la guerre, faire des excuses, faire un achat, faire la fête.
  3. Parler d’une activité sportive ou artistique : faire du sport, faire de la peinture
  4. Se mouvoir dans un déplacement d’un lieu à un autre : faire un tour, faire un voyage
  5. Disposer, ranger : faire son lit, faire ses ongles
  6. Amasser (entre autre de l’argent) : faire des bénéfices, faire les courses
  7. S’occuper : Tu fais quoi ? Je n’ai rien à faire.
  8. Agir : Il a fait de son mieux. Tu as bien fait !
  9.  (Pronominal) S’habituer à quelque chose : se faire au bruit, je n’arrive pas à m’y faire.
  10.  (Pronominal) Être couramment pratiqué : Cela ne se fait pas !
  11.  (Impersonnel) Indiquer la météo : Il fait beau. Il fait chaud.
  12.  (Impersonnel) Être la cause : Ça fait du bien. Ça fait peur.
  13. Pour former d’autres structures :
    • Pour exprimer la cause : Ce film m’a fait dormir.
    • Comme forme passive : se faire couper les cheveux, faire réparer sa voiture, se faire faire un costume
  14. Dans des expressions qui veulent toutes dire « laisse-moi tranquille » : Va te faire (+ insérer une vulgarité)
  15. Dans des expressions figées :
    • aussitôt dit, aussitôt fait
    • en faire des caisses
    • faire acte de candidature
    • faire appel
    • faire attention
    • faire pipi / caca
    • faire confiance
    • faire dodo
    • etc.
  16. Dans des proverbes :
    • Ça commence à bien faire.
    • Ça ne fait rien.
    • C’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe.
    • C’est ni fait ni à faire.
    • L’habit ne fait pas le moine.
    • Paris ne s’est pas fait en un jour.
  17. Et tous ses dérivés : défaire, refaire, satisfaire…

PRENDRE

  1. Saisir (avec sa main ou non) : J’ai pris un stylo. Prendre dans ses bras. L’oiseau prend l’asticot avec son bec.
  2. Emporter avec soi certaines choses par précaution : prendre un parapluie
  3. Voler (en cachette ou de force) : On m’a pris mon sac.
  4. Arrêter quelqu’un pour le conduire en prison : Le voleur a été pris par la police.
  5. Surprendre : Je l’ai pris à voler des fruits dans votre jardin.
  6. Manger, boire, avaler : prendre un verre, prendre l’apéritif, prendre un médicament
  7. Engager des personnes : prendre une secrétaire, prendre une femme de ménage
  8. Entrer en possession : prendre un appartement
  9. S’engager sur une route : prendre la rue Victor Hugo, prendre la direction de Paris, prendre à droite
  10. Utiliser un moyen de transport : prendre le métro, prendre un avion
  11. Comprendre et interpréter : Il a mal pris ma remarque.
  12. Pour parler des sentiments : prendre du plaisir, prendre en affection
  13. Dans des expressions figées :
    • prendre rendez-vous
    • prendre du retard
    • prendre la température
    • prendre des notes
    • prendre à cœur
    • prendre à témoin
    • prendre au sérieux
    • prendre de la vitesse
    • prendre des mesures
    • prendre son temps
  14. Dans des proverbes :
    • C’est toujours ça de pris.
    • Il ne pas se prend pour de la merde !
    • Pas vu, pas pris.
    • Il a pris son courage à deux mains
  15. Et tous ses dérivés : apprendre, comprendre, entreprendre, surprendre

VENIR

  1. Le contraire d’aller (à un endroit) : Viens ici ! Je viens de France.
  2. Inviter quelqu’un à accompagner :  Tu viens avec moi ?
  3. Succéder : Le printemps vient après l’hiver.
  4. Provenir de : Ce mot vient du latin.
  5. Pour former d’autres structures : on l’utilise pour former ce qu’on appelle le passé récent (venir de + verbe d’action à l’infinitif) : Je viens de terminer l’exercice.
  6. Dans des expressions figées :
    • Aller et venir
    • En venir à
    • Venir au monde
  7. Dans des proverbes :
    • Tout vient à point à qui sait attendre.
  8. Et tous ses dérivés : devenir, revenir, parvenir, subvenir, survenir

METTRE

  1. Placer une personne, un animal, une chose dans un lieu déterminé : mettre du bois dans la cheminée
  2. Placer dans une certaine position : mettre le rôti au four, mettre à côté de soi
  3. Condamner : mettre un homme en prison, mettre un enfant au coin
  4. Pour un vêtement, un accessoire : mettre une chemise, mettre une casquette
  5. Écrire : mettre son nom sur la feuille, mettre en gras
  6. Employer ses qualités dans une action : mettre de la passion, mettre de la douceur, mettre du mystère
  7. Commencer : Il s’est mis au travail.
  8. Dans des expressions figées :
    • mettre à contribution
    • mettre à jour
    • mettre au point
    • mettre dans l’embarras
    • mettre en colère
    • mettre les points sur les i
  9. Dans des proverbes :
    • Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs.
    • Il a mis les petits plats dans les grands.
  10. Et tous ses dérivés : remettre, soumettre, permettre

Pour toutes ces raisons, j’EXIGE de mes étudiants qu’ils connaissent ces verbes PAR CŒUR !!! Parce que ce sont des verbes hyper-méga-giga-importants !

Ce sont parmi les erreurs impardonnables (un jour je te ferai la liste complète) comme les sortilèges impardonnables de Harry Potter. Et chaque fois qu’un étudiant commet une erreur sur ces verbes, voici ma réaction :

 

C’est donc l’heure de vérifier si toi aussi tu les connais. Fais les activités suivantes (sans tricher) pour en avoir le cœur net. Et fais attention…à ne pas m’énerver

Commençons facile : au présent de l’indicatif

Mais ce n’est pas suffisant, voyons l’imparfait :

Et pour finir, le subjonctif présent (mon chouchou) !


Merci d’avoir lu cet article. J’espère qu’il t’a plu.

N’hésite pas à me poser des questions ci-dessous et à me dire si tu vois un verbe qui pourrait intégrer cette liste.

Et n’oublie pas de télécharger mes 12 secrets pour apprendre le français plus efficacement.

Merci de suivre ce blog.

A bientôt, cher étudiant !

Prof Chopin

Partager l'article
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *